27/12/2008

Le repos du guerrier

Et voilà, Saint Nicolas est venu. Les enfants sont contents de leurs cadeaux. Et dire que trois d'entre eux y croient encore, c'est incroyable avec toutes les difficultés que nous avons pour rivaliser d'originalité entre leurs souhaits et l'épaisseur de mon portefeuille. Les ingrats !

A peine le temps de dire "ouf" que Noël arrive. Là, personne ne croit que ce cher papa Noël existe réellement. Donc, les listes nous sont directement adressées. Nos chers petits anges, bien qu'ils s'interrogent parfois de la provenance  de nos salaires, n'ont pas la conscience de la valeur de l'argent. Heureusement, ils auront tout le temps pour s'en inquiéter plus tard.

Donc, Noël se passe, les loustiques jouent avec leurs "pet shop", MP3, ... Papa et maman se reposent, il n'y a plus de demandes: "C'est dans combien de jours le réveillon ? Est-ce qu'il va m'apporter ce que j'ai demandé sur ma liste?"

Là, il faut que je vous explique: pour établir une liste de cadeaux ils ne crient plus à papa Noël, mais quand ils attendent avec impatience, il se passe quelque chose d'incroyable : les enfants y croient ! Allez savoir pourquoi.

C'est maintenant que j'arrive au repos du guerrier, mon repos bien mérité, repos qui est à moi et à personne d'autre.   

Et bien dans toute cette histoire, j'avais oublié une personne : ma femme. Elle entre en scène, n'étant pas du tout au courant du "repos du guerrier". Je pensais naïvement que ça se voyait, que c'était inscrit en grand sur mon visage. Et bien non ! Avec tout le tact et la douceur qu'elle porte en elle , elle me demande pour que je "bouge". Mais je ne veux pas bouger, mes pantoufles se languissent de moi, mon fauteuil m'appelle, et, mes doigts me démangent, seul ma zapette peut les calmer.

Moi qui pensait être un dur à qui on ne l'a fait pas, et bien, j'ai bougé. Petits travaux dans la maison, achats divers pour la maison, rangement de la maison,... Le guerrier a des missions à remplir. Le repos du guerrier sera pour plus tard... : ah, ce que je l'aime, ma femme!

 

              

23:01 Écrit par Love writer dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.