07/01/2009

Petit bonhomme,

Ca y est ! Nous sommes au bout de la dernière ligne droite . Après neuf mois au creux de moi, puis cinq mois d'un allaitement magnifique, je vais reprendre le travail.

Il le faut pour diverses raisons . Les raisons financières sont les premières et elles sont évidentes. Les autres raisons sont celles qui font dire à certains que c'est pour notre bien. Celles-là, tu vois, ne me sautent pas aux yeux !

Ainsi donc, nous serions mieux tous les deux séparés pour quelques heures? Cela ne nous est pas arrivé depuis ton existence un certain jour de novembre 2007... Une grossesse si douce, si pleine, si belle... Sont venus ensuite des moments câlins où lové dans mes bras, tu te nourris de moi et je me nourris de toi...

Ce besoin "animal" que tu as de devoir me sentir, me toucher, me regarder, m'entendre...

Ce besoin maternel que j'ai de devoir te sentir, te toucher, te voir, t'entendre...

Je sais mieux que quiconque ce que veulent dire tes pleurs, tes silences, les petits bruits que tu fais, les sons que tu émets...Je sens quand tu as faim, quand tu as froid, quand tu es fatigué . Les premières semaines, mes seins se gonflaient dès que je t'entendais pleurer ou bien c'était toi qui sentais que mon corps se préparait à LA rencontre.

Bien sûr, il y a eu les moments de fatigue physique, d'épuisement ; les besoins que ton papa prenne le relais  et sa place dans notre  petit couple maman-bébé. J'étais partagée entre le besoin de souffler et le besoin de toi, entre le désir de lâcher-prise et mon besoin de tout gérer, entre le plaisir de vous voir vous découvrir, vous  aimer et le besoin d'être l'indispensable...

Dans quelques jours, c'est avec une autre que tu feras tes beaux sourires, c'est une autre qui entendras des jolis "babiments", c'est une autre qui partageras tes nouvelles découvertes. C'est surtout à cette autre femme, ta "gardienne", que je te laisserais, toi, mon quatrième petit bout d'amour !

Ton papa et moi l'avons choisie, j'ai toute confiance en elle. Entre ses bras, tes soeurs et ton frère ont grandi bien joliment et ont été heureux. J'ai beau l'avoir déjà vécu, je te laisserai encore avec  le coeur serré, les larmes aux yeux et la hâte de te retrouver.

Merci pour tous les beaux et vrais moments que nous avons partagé, merci pour tout ce que tu me donnes, merci pour tout ce qui a changé dans notre famille depuis toi.

Un autre chemin s'ouvre aujourd'hui à nous deux, à toute la famille. Je fais confiance à la vie  et à nous 6 : il sera aussi beau que celui que nous venons de vivre.

Je t'aime, petit bonhomme !

22:22 Écrit par Love writer dans Amour | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Bonjour Voilà quelque chose que je ne connais pas vu que je suis restée maman au foyer. Un choix qui commence à me peser. Elles ont 16 et 17 ans et bientôt n'auront plus besoin de moi et que ferais-je alors ? Oui j'ai des envies de voyages, de peintures, mais zhomme doit encore travailler un peu quand même. Je crois que chaque choix apporte à un moment son côté moins bon et il faut relativiser et ne rien regretter. Mais vu la famille je tire mon chapeau aux couple travaillant à deux avec autant d'enfants désirés. Bonne soirée

Écrit par : nat | 08/01/2009

Quel déchirement cette première séparation !
Pour ma part ca c'est fait à la crèche, donc plusieurs jours d'adaptation et la première journée, seulement 15 minutes loin de moi, mon Fils seul avec ELLES !
Les 15 minutes les plus longues de ma vie, je les ai comptés, je n'en aurai pas laissé passé une de plus !
Aujourd'hui il a 20 mois (né un mois avant votre petit dernier ^^) et c'est toujours le même bonheur d'aller le chercher, de l'avoir de nouveau pour moi toute seule !
Et heureusement c'est son Papa qui l'emmène le matin car je ne pourrais pas me séparer de lui autrement...
Dur dur l'an prochain quand il faudra l'emmener à l'école :(

Écrit par : Vinie | 12/06/2009

Les commentaires sont fermés.