06/02/2009

Chassé-croisé

Depuis quelques jours, mes horaires de travail ainsi que diverses activités (sans mon épouse) font que nous ne nous voyons pas beaucoup. Cette période de distance n'est pas facile à gérer (surtout pour elle). Je suis présent à la maison quand elle travaille et inversément. Pour ajouter une couche (comme quoi quand on est dans les difficultés il y en a toujours d'autres qui semblent se rajouter comme des aimants), elle trouve que je n'en fais pas assez dans la maison.

Alors là, cela montre bien qu'homme et femme ne sont pas sur la même longueur d'onde. Nous avons tous deux une perception "légèrement" différente des événements.

Je n'ai pas été formé aux différentes tâches ménagères... Je dois m'occuper du petit bout (quand il n'est pas chez la gardienne), voir ce qui n'est pas sur la liste (oui ,car mon épouse me fait une liste au cas où...), obtenir un rendement optimal pour réaliser le tout en un temps record. Et bien , tout cela pour un homme, est une source de stress non-négligeable.

Il faut quand même que je vous dise qu'elle a la subtilité de me dire en partant que je fais ce que je peux. Mais la pression est malgré tout présente.

Donc je m'affaire, je fais ce que je peux. En fin de compte, je trouve que je m'en sors pas trop mal. Il est naturel d'être en droit d'attendre un minimum de reconnaissance et de valorisation. Un homme aime être valorisé, sentir qu'il fait bien les choses, qu'il est fort et qu'on peut compter sur lui.

La réalité est toute différente, hélas cent fois hélas ! Aprés le bisou des retrouvailles, vient : "mais tu n'as rien fait ,comment t'es-tu organisé ?" C'est vrai qu'elle reconnaît ce que j'ai "quand même" fait.

Dans ce chassé-croisé où nous nous reposons l'un sur l'autre et où les notions d'intendance sont à l'avant plan, il est compliqué de profiter des petits moments que nous avons ensemble. Ces moments sont présents quand les enfants sont au lit et quand je suis présent à la maison.

L'attente que nous pouvons avoir de ces instants-là sont en eux-même comme une obligation qu'ils doivent être de bonne qualité. Hors ce n'est pas toujours le cas. Il n'existe malheureusement pas de recette. Je peux me dire "patience", "ça ira mieux plus tard."

Toutes ces bonnes pensées peuvent permettre de relativiser et de se dire : l'Amour n'est pas mis en cause ,nous restons importants l'un pour l'autre. Une distance dans une relation n'est pas forcémént signe de tension. Cela permet, entre autre chose ,de pouvoir mieux se retrouver.

21:31 Écrit par Love writer dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.