08/02/2009

Un avant-goût

Une idée lancée comme ça...et rattrapée en l'air par mon p'ti mari. Finalement, un beau début de week-end qui s'annonce.

Il y a deux jours, à la fin de notre semaine de "chassé-croisé", nous recherchions à nous retrouver. La Saint-Valentin arrivant, c'était une occasion supplémentaire de le faire.

Lui et moi fuyons les restaurants le jour "J". L'ambiance de toutes ces tables de deux, de ces discours feutrés et de ce manque d'intimité...très peu pour nous ! Nous choisissons donc de nous faire un p'tit resto la veille. Seuls parmi tous, nous nous sentons bien, amoureux seuls au monde.

Je lui ai également partagé mon envie de nous offrir une nuit à l'hôtel. Son regard disait que cela ne lui déplairait pas... Mais tout de suite, j'ai pensé aux réalités de notre vie de famille.

Il y a d'abord bébé qui a encore besoin de moi pour sa tétée de la nuit (où est-ce moi qui est besoin de lui?). Toujours est-il que nous ne serions pas vraiment en amoureux. Alors ne vaudrait-il pas mieux attendre encore un peu ?

Ensuite, à qui allions-nous demander de garder les trois grands ? Trois filous comme eux...ce n'est pas une mince affaire !

Enfin, le lendemain, nous ne pourrions pas profiter d'une grasse matinée ou d'une ballade dans la région car nos trois canailles sont aussi respectivement des nuton, lutin et louveteau qui ont leurs obligations dès le début d'après-midi.

Non, vraiment, l'idée (bien belle) n'était pas très réaliste actuellement.

C'était sans compter sur mon homme. Il m'annonce aujourd'hui que les enfants iront chez mes beaux-parents  (merci papydoux et mamydoux ;-))vendredi soir car l'hôtel est réservé ! "Oh, une chambre avec une petite suite ", me dit-il.

Cela m'est égal, moi : une grande chambre ou une petite. Bien sûr, je suis flattée qu'il est choisi quelque chose de romantique. Mais je suis surtout très heureuse qu'il est tout organisé pour me faire cette belle surprise.

Alors, je vais me laisser faire, ne pas chercher à en savoir plus, me laisser chouchouter. Et foi de moi, cela ne me ressemble pas ! "Tu es comme le bon vin...tu bonifies avec les années, chérie ".  Ouais, j'suis amoureuse, grav' ! Certains jours, c'est...tous les jours la Saint-Valentin !

21:46 Écrit par Love writer dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.