24/03/2009

Et vous ?

Après avoir "zieuté" sur le blog "Trentenaire, marié, deux enfants" (voir lien colonne de droite), je me suis demandée quelles étaient les dates pour lesquelles je savais précisément associer un souvenir.

Il y a les dates de naissance des enfants et la date de mon mariage. Il y a les dates de décès de personnes que j'aime. Les évènements sont reliés à ces années. Avant ou après, c'est le vide complet...

Il y a bien mon curriculum qui m'aide à connaître les dates de début et de fin d'études. Mais je ne sais pas me dire si tel bon moment s'est déroulé cette année-là ou pas.

Sauf ce jour-là...

C'était un mardi. Nous étions en vacances, mon mari, mes deux enfants (à l'époque) et moi. De belles vacances en Charentes Maritimes. Une région que nous découvrions et qui nous a beaucoup plu. Des journées partagées entre des ballades à vélo, des visites et des jeux de plage pour les enfants.

Ce jour-là, nous avions décidé de parcourir une partie de l'île de Ré à vélo. Après quelques efforts, nous avons mis pieds à terre et fait quelques pas dans une rue de Saint-Martin en Ré.

Je sentais quelque chose de bizarre, l'ambiance était particulière. Des gens étaient rassemblés dans les cafés, les télévisions étaient allumées.

J'ai partagé cette drôle d'impression à mon homme.

Nous étions à l'écoute de ce qui se disait autour de nous mais en même temps nous ne voulions pas vraiment connaître le pourquoi de tout cela. C'était comme si nous savions que c'était "trop grave".

Alors nous avons continué notre route... Nous nous sommes posés un peu plus loin sur le sable. Les enfants ont joué. Mais il y avait toujours cette lourdeur dans l'air, ce calme, cette sorte de sidération, d'instant long, d'hébêtement...

Quand nous avons repris la voiture en début de soirée, nous voulions savoir. Une pression sur l'auto-radio et...tout s'écroule. Avions-nous bien entendu ? C'était l'impossible, l'inimaginable, le pas "croyable"!!!

Un autre clic sur le bouton... Le silence...Je me souviens très bien que le paysage que nous traversions à ce moment-là n'avait plus le même éclat. Des tas de questions se bousculaient dans ma tête, des peurs immenses, une déception indéfinissable. La fin de quelque chose...

Et puis, la pulsion de vie ! Celle qui nous a poussé à maintenir le petit resto que nous avions prévu quelques jours plus tôt. Un moment hors du temps où en dégustant ses moules-bouchot, notre fille de 3 ans et demi nous a dit " hum! c'est bon comme l'amour!"

Voilà la vérité qui sort de la bouche de l'enfant : oui, il fallait continuer à croire en l'amour !

Quelques jours plus tard, notre troisième petit bout d'amour se nichait au creux de moi.

Et vous, que faisiez-vous le 11 septembre 2001 ?

23:03 Écrit par Love writer dans Amour | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

Moi j'étais au boulot... Je travaillais dans une petite boite et tout le monde s'est arreté. On n'a pas travaillé de tout l'après midi... on était soufflés....

Écrit par : maman débordée | 24/03/2009

euh... Le lien vers le blog 'trentenaire...' ne marche pas...

Écrit par : maman débordée | 24/03/2009

J'étais à l'hôpital rendant visite à mon pére, où nous passions la grande partie de la journée vu son état. Il est parti en janvier 2002 à 56 ans......

Écrit par : nat | 25/03/2009

Merci, je crois que c'est réparé !

Écrit par : lovewriter | 25/03/2009

On était en plein démménagement avec mes parents, on a été sidéré, de voir ces images à la télé c'était impossible !
Et pourtant...

Écrit par : Vinie | 12/06/2009

Les commentaires sont fermés.