30/03/2009

Les mots justes d'un enfant

Le parrain de mon fils vient de perdre son papa.

J'ai demandé à mon fils (bientôt 9 ans) si il voulait lui écrire un petit mot.

Voici ce qu'il a écrit :

"Cher parrain,

Je voudrai te dire que je comprend parfaitement que ton papa est décédé mais ne tienquiete pas tu à encore de la companie. Je sais que pour toi s'est très crave mais tu sais encore limaginée dans ta tête.

c'est pas pour ca que je t'écrie cette lettre. j'espère que ça ira jusque là.

Et aussi n'oublie pas que si tu s'est venir le 8 avril a mon anniversserre (Si tu as envie de venir) "

J'ai été très touchée par les premières phrases qui en disent long sur sa manière d'appréhender la mort. Mais surtout qui démontrent son empathie et son désir de diminuer la peine de son parrain chéri.

Ensuite, le mauvais côté de l'adulte que je suis lui a dit qu'il ne fallait pas parler de son anniversaire, que ce n'était pas le moment ni le but de la lettre. En quelques secondes, j'ai brisé son oeuvre : son beau geste envers ce parrain qu'il aime tant. Et il s'est mis en colère ne comprenant pas mon désaccord, ni celui de son père.

Sa réaction m'a fait réfléchir.

Mon fils est un enfant ! Un enfant qui voit la vie, sa vie. Un enfant qui s'émeut de la tristesse de l'être qui l'aime et qui fait place ensuite au présent.

N'était-ce pas lui qui voyait juste ? Parler de son anniversaire, c'est parler d'un moment de bonheur. C'est chercher à ce que son parrain vienne le partager avec lui.

Aujourd'hui, à l'enterrement, j'ai expliqué tout ceci au parrain et je lui ai dit qu'il recevrait bientôt une jolie et touchante lettre...

22:22 Écrit par Love writer dans Amour | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

En effet, c'est la grande capacité des enfants de rebondir... et si ils peuvent en faire profiter les grands, pourquoi pas? J'ai eu la meme réaction quand ma grande a demandé un nouveau chien en enterrant le sien... Mais c'est ça être un enfant!

Écrit par : Maman Débordée | 30/03/2009

Les commentaires sont fermés.