08/04/2009

Paroles de papa

Et oui, paroles de papa. Croyez-moi si vous voulez, mais être un bon père qui se fait respecter, admirer et aimer de sa famille n'est pas chose facile.

Pourtant tous les jours, je cultive mes convictions et croyances en terme de papa idéal.

Il faut tout d'abord être certain que les enfants et mon épouse vont pouvoir compter sur ma solidité. Solide mais pas rugueux. Donc je suis comme "une main de fer dans un gant de velour". Pouvoir prendre des décisions, les maintenir (c'est le plus dur) et surtout le faire "l'air de rien".

En temps normal , j'entends par là ces moments où personne ne vient me poser des questions embarrassantes, tout ce passe à merveille : je gère !

Malheureusement, ils se sont tous ligués contre moi en une coalition bien organisée. Peu de moments de répis à l'horizon, toujours sur le qui-vive, je suis attaqué de toutes parts. 

Tout a commencé par mon épouse qui voulait avoir un chien, et pas n'importe lequel, un Golden Retriever. Puis les enfants ont pris le relais où peut-être était-ce encore mon épouse. Quoi qu'il en soit, nous avons un chat de plus. Plus tard encore, on vient me demander mon avis quand à la venue d'un nouvel habitant. Comme si je pouvais répondre oui. Mais à quoi pensent-ils ? Je me montre alors très ferme et bien déterminé.  Ma réponse est un "non" sans négociation possible. A force d'attaques répétées, j'ai du capituler. Ce fut une rédition sans gloire ni honneur. Un lapin fait maintenant partie de la famille...

Pas plus tard que ce soir au souper, mon ainée annonce qu'elle aimerait bien avoir un aquarium dans sa chambre. Et en plus elle veut y mettre des poissons dedans !

Autre exemple : c'est pareil pour tout ce qui est des playstation, Wii, Nitendo Ds, Mp3 ou 4, GSM, ... Et bien nous avons une Nintendo Ds, un Mp3 et je suis régulièrement sollicité pour l'achat d'un GSM pour une de mes filles.   

Il en va de même pour les bisous, séances de câlins, les moments-jeux, tous ces instants en tout genre que mes chéris demandent de partager avec moi.       Là aussi, il faut se montrer ferme et ne pas se laisser aborder par ces petits brigands. Les enfants ont besoin de limites. Ou irions-nous si je devais accepter sans arrêt ce débordement d'amour ? ;-)

Etre un bon père demande évidement beaucoup de compétences. Impossible de les réunir toutes, du moins dans une vie de papa. Cependant il y en a une dont je suis certain de posséder : derrière ma carapace de papa qui dit trop vite non (sans doute freiné par mes incertitudes et mes peurs) se cache un père tendre et généreux pour sa famille à qui il ne peut que difficilement, très difficilement refuser de faire plaisir.

Paroles de papa !

   

22:16 Écrit par Love writer dans Amour | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Vous êtes tout de même un papa impliqué, et avouer vos peurs, c'est déjà un peu les dépasser non?

Écrit par : Nana | 09/04/2009

Les commentaires sont fermés.