30/04/2009

Week-end bonheur

Dans le post du 25 janvier 2009 intitulé "Une fois par an", mon épouse vous racontait l'importance que représente à mes yeux un week-end-trecking.

Le treck a eu lieu le week-end dernier. Comme chaque année, il fût génial et est passé beaucoup trop vite.

Juste pour vous faire envie ou vous dégouter à tout jamais de vous lancer dans ce genre d'aventure, je vais vous retracer quelques moments.

Traditionnellement ,le vendredi soir, nous nous régalons avec une paëlla faite dans les règles de l'art et cuite sur barbecue : un régal !

La journée du samedi est celle qui est la plus attendue et la plus redoutée car elle est longue et pleine de surprises. Cette année, nous étions dans la région de Vresse sur Semois. Au menu : marche de +/- 30 Km ou 45 pour les plus braves d'entres nous. Il est évident que dans cette partie de notre pays, il ne faut pas s'attendre à un relief plat.

Au fur et à mesure que nous avalons les kilomètres, les côtes sont de plus en plus dures et la fatigue qui nous envahit doucement mais inexorablement rend les différents azimuts plus intéressants.

Sans efforts et dépassement de soi, un trecking n'aurait pas de sens, il faut négocier le temps, les efforts à produire, notre marche, les obstacles, bien s'hydrater. A propos d'eau, les 4 à 6 traversées de rivières (dont 2 fois la Semois) sont des moments forts de cette journée.

Un souvenir merveilleux est cette pente que nous avons gravie. Pente de 200 mètres de dénivelé, raide à souhait. Au sommet une vue magnifique sur la vallée avec le team organisateur qui nous accueille, heureux de nous voir dégoulinant de sueur et rincé par la pluie . Nous sommes épuisés et fiers de ce petit exploit. Un bon vin chaud nous attend, nous échangeons nos impressions puis la journée de marche continue... Ce soir nous allons tous nous retrouver et faire la fête ensemble avec tous ceux qui tiennent encore debout.

Après une nuit courte mais réparatrice, nous repartons pour une petite marche de 3 heures histoire de se remettre en jambes. Pique-nique et puis détente avec une descente de la Semois en kayak.

Bien entendu il y a les efforts physiques, les moments de fête et de rire, mais surtout j'ai eu la chance et le bonheur de partager ce week-end avec deux amis qui me sont chers. J'ai pu découvrir une cousine que je connaissais moins bien et revoir tous ces participants au treck que je ne vois qu'à cette occasion ,mais toujours avec grand plaisir.

Oui ,je vous le dis " week-end bonheur".

Merci à mon épouse de me permettre de vivre ces instants, merci de bien vouloir prendre en charge la maison, les enfants et tout ce dont je n'ai pas conscence. Mille merci !

Et puis pour terminer: vivement l'année prochaine !

22:54 Écrit par Love writer dans Général | Lien permanent | Commentaires (0)

10/04/2009

Mots d'enfant

Ma fille (de bientôt 7 ans) me nomme le nom de chaque doigt de la main.

-"Le pouce, l'index, le doigt d'honneur..."

-"Euh, le majeur, ma chérie !"

-"Ah, le pouce, l'index, le nageur... "

;-)

22:25 Écrit par Love writer dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0)

08/04/2009

Paroles de papa

Et oui, paroles de papa. Croyez-moi si vous voulez, mais être un bon père qui se fait respecter, admirer et aimer de sa famille n'est pas chose facile.

Pourtant tous les jours, je cultive mes convictions et croyances en terme de papa idéal.

Il faut tout d'abord être certain que les enfants et mon épouse vont pouvoir compter sur ma solidité. Solide mais pas rugueux. Donc je suis comme "une main de fer dans un gant de velour". Pouvoir prendre des décisions, les maintenir (c'est le plus dur) et surtout le faire "l'air de rien".

En temps normal , j'entends par là ces moments où personne ne vient me poser des questions embarrassantes, tout ce passe à merveille : je gère !

Malheureusement, ils se sont tous ligués contre moi en une coalition bien organisée. Peu de moments de répis à l'horizon, toujours sur le qui-vive, je suis attaqué de toutes parts. 

Tout a commencé par mon épouse qui voulait avoir un chien, et pas n'importe lequel, un Golden Retriever. Puis les enfants ont pris le relais où peut-être était-ce encore mon épouse. Quoi qu'il en soit, nous avons un chat de plus. Plus tard encore, on vient me demander mon avis quand à la venue d'un nouvel habitant. Comme si je pouvais répondre oui. Mais à quoi pensent-ils ? Je me montre alors très ferme et bien déterminé.  Ma réponse est un "non" sans négociation possible. A force d'attaques répétées, j'ai du capituler. Ce fut une rédition sans gloire ni honneur. Un lapin fait maintenant partie de la famille...

Pas plus tard que ce soir au souper, mon ainée annonce qu'elle aimerait bien avoir un aquarium dans sa chambre. Et en plus elle veut y mettre des poissons dedans !

Autre exemple : c'est pareil pour tout ce qui est des playstation, Wii, Nitendo Ds, Mp3 ou 4, GSM, ... Et bien nous avons une Nintendo Ds, un Mp3 et je suis régulièrement sollicité pour l'achat d'un GSM pour une de mes filles.   

Il en va de même pour les bisous, séances de câlins, les moments-jeux, tous ces instants en tout genre que mes chéris demandent de partager avec moi.       Là aussi, il faut se montrer ferme et ne pas se laisser aborder par ces petits brigands. Les enfants ont besoin de limites. Ou irions-nous si je devais accepter sans arrêt ce débordement d'amour ? ;-)

Etre un bon père demande évidement beaucoup de compétences. Impossible de les réunir toutes, du moins dans une vie de papa. Cependant il y en a une dont je suis certain de posséder : derrière ma carapace de papa qui dit trop vite non (sans doute freiné par mes incertitudes et mes peurs) se cache un père tendre et généreux pour sa famille à qui il ne peut que difficilement, très difficilement refuser de faire plaisir.

Paroles de papa !

   

22:16 Écrit par Love writer dans Amour | Lien permanent | Commentaires (1)

05/04/2009

Retrouvailles !

Grâce à un réseau Internet qui permet d'échanger entre personnes, j'ai moi aussi retrouvé une amie d'il y a...?

Nous étions chef-lutins, nous avions plus ou moins 18 ans. Nous avions l'insouciance de notre âge et une énorme envie de moments à partager avec les enfants. Notre troupe était bien grande chaque dimanche matin et mon amie avait toute l'énergie de les diriger et d'emmener son équipe de chefs.

Je ne me souviens plus de tout (mon grand âge sans doute...) mais je garde le meilleur : des jeux, des chants, des sourires d'enfants, des petites mains qui se glissent dans les miennes...

Et puis comme nous ne nous souvenons pas exactement quand a débuté notre amitié, je ne me souviens pas non plus comment nous avons pu nous perdre sur nos chemins de vie.

Aujourd'hui, c'était donc nos retrouvailles. Un bon dans le temps, trois heures de discussions, trois heures pour se raconter toutes ces années. Beaucoup de malheurs mais aussi beaucoup de joies dans nos nouveaux rôles d'épouses et de mamans. Pour des raisons différentes, plus beaucoup de temps pour nous ce qui nous fait apprécier d'autant plus ce moment hors du temps.

Alors nous nous sommes promises de nous revoir très vite, de rencontrer nos familles.

Et une promesse de chef-lutin, ce n'est pas rien !

 

22:31 Écrit par Love writer dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0)

03/04/2009

Ecolo dans l'âme

Ma fille de bientôt 7 ans me dit : "Tu sais maman, chaque jour, à la récréation, je ramasse tous les papiers par terre."

Moi : "Ah, c'est une punition ?"

Elle : "Non, c'est moi qui le fait pour rendre la terre propre. Elle est trop polluée !"

Bravo ma fille : avec toi, j'ai confiance en l'avenir !

22:57 Écrit par Love writer dans Amour | Lien permanent | Commentaires (2)