24/10/2009

Lettre aux hommes...

(Chères femmes, je prends la plume pour parler au nom de certaines, voir beaucoup, d'entre nous)

Nous vous aimons très fort .

Nous vous trouvons très beaux : nous sommes en admiration devant vos abdos en béton et passés la quarantaine devant le petit bidon si douillet. Nous remercions le ciel de vous avoir doté de cette force que peu d'entre nous avons pour bouger un meuble, faire des travaux ou sortir les poubelles.

Nous vous trouvons si intelligents : vous avez des postes à responsabilités, des obligations professionnelles vous obligeant à des horaires irréguliers, des longues journées de travail, un agenda surbooké.

Nous adorons vous voir en père heureux qui retrouvent ses enfants et vit avec eux le plaisir des jeux, des chamailleries, des cours de cuisine ou bricolage.

Enfin, nous voyons avec fierté votre regard amoureux qui se pose toujours avec autant de plaisir sur nous.

Oui, mais derrière chaque homme qui se reconnaîtra dans ce bel éloge, il y a une femme.

Pas n'importe quelle femme ! SA femme, cette belle femme qui a troqué son ventre ferme contre des poignées d'amour à la suite des différentes grossesses. Oh, juste un joli p'tit bidon qui semble bizarrement moins douillet pour son p'tit mari chéri.

Elle en a de la force, elle aussi : des désagréments de la grossesse à l'accouchement, des nuits au rythme des tétées aux nuits d'enfants malades.

Sans parler de la force de l'esprit : une famille, c'est une mini-entreprise à gérer !

L'agenda est surbooké : du cours de danse de l'une à la séance de logopédie de l'autre, il faut penser à l'alimentaire, le nettoyage, l'hygiène corporelle et le matériel vestimentaire de chaque membre. Tout cela sans délégation syndicale pour s'indigner d'horaire extensible ou de journée de 24 heures. Il faut aussi veiller à déléguer, suivre les tâches demandées (" A-t-il pensé aux poubelles ?") et éventuellement (mais tellement souvent) s'en acquitter soi-même...;-)

La femme, c'est avant tout la mère. Celle qui tout en maternant doit mettre les limites, faire respecter le timing, régler les conflits internes et garder le sourire de la Vierge à son enfant Jésus : tout plein d'amour, de tendresse et d'admiration face à tant d'ingéniosité dans la recherche des bêtises de ses chères têtes blondes...

Enfin, après nos journées de travail en "extérieur" et de travail en "intérieur", nous voilà toutes fraîches et pimpantes chaque soir, pour passer avec vous, chers hommes, une soirée d'amour inoubliable !

Nous parvenons chaque jour à jongler avec nos multiples facettes plus ou moins bien, nous gardons le cap tant bien que mal,  nous tenons le coup bon gré mal gré.

Et parce qu'il faut rire de tout, nous nous rappelons souvent du spectacle "Les hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus". Une démonstration qui résonne dans nos têtes pour mieux comprendre nos différences.

Maintenant, il nous reste un autre travail à faire : celui d'accepter ce fossé et d'essayer de créer un pont entre nous.

Mais pour vous, que ne sommes-nous pas capable de faire ? !...

Signé  : Lovewriter-woman

P.S : toute ressemblance avec des personnes connues ou inconnues existantes est fortement volontaire ! ;-))

22:27 Écrit par Love writer dans Amour | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

sourire j'Adore!!! rien a dire de plus je passais en ce dimanche te dire un petit bonjour et je me suis mise a lire et a sourire.....merci!

Écrit par : véronique | 25/10/2009

Les commentaires sont fermés.