01/09/2010

La rentrée

Par raport à l'annnée passée, je m'accorde un bon point. Je m'étais mieux organisée même si... Hier soir, il a encore fallu courir après les les deux "moyens" pour savoir quels vêtements ils souhaitaient porter. Ils sont rentrés tard de deux jours passés avec leurs cousins ce qui a rendu la soirée un peu électrique pour veiller à ce qu'ils ne soient pas couchés trop tard. Mais point positif, ils s'étaient tellement dépensés qu'ils n'ont pas fait la java une fois couchés ! Il faut dire que je n'ai pas non plus remarqué d'excitation particulière qui les aurait tenu éveillés... Les cartables étaient prêts, eux, seulement depuis quelques jours, je l'avoue... Même le sac de gym, je ne l'ai pas oublié pour demain !

Ma p'tite princesse ne voulait pas être en retard et elle s'est vraiment dépêchée pour toutes les étapes du matin. Mon bonhommet sénior n'est pas passé en troisième, ni même en deuxième vitesse... parfois, je me demande si il n'est pas resté en marche arrière. Pour lui, c'est un peu la routine. Même qu'il ne veut plus de sa p'tite maman qui l'accompagne... mais sa p'tite maman, elle, voulait quand même venir. Juste pour tourner un peu plus autour de l'école pour trouver une place pour se garer, courir pour la première fois de l'année sur les trottoirs vides vers l'école (oui, nous étions un peu juste ou alors tout le monde était trop tôt...), sentir l'ambiance particulière dans la cour de l'école, voir les parents accompagnés leurs petits de première... Heureusement pour moi, ma p'tite rêveuse a souhaité que je l'accompagne (désolé, mon grand). Une fois rassurée sur le prénom de sa maîtresse (oui, car les classes ne sont connues que quelques heures avant la rentrée...mauvais point...), la voilà qui s'élance vers ses copines et je me retrouve avec la maman de sa meilleure amie à nous désoler de savoir nos filles séparées de classe cette année.

De papotage en papotage, je dois y aller : le travail m'attend. D'abord retrouver ma fille parmi tout ce monde et puis partir le coeur léger. Ce sont des "grands" maintenant !

Le retour de cette première journée est positif : chacun est content de sa maîtresse, de sa classe. Même ma fille n'évoque pas le manque de sa copine. Affaire à suivre...

J'ai juste oublié de téléphoner au papa dans la matinée pour lui dire comment cela s'était passé. Ben, oui, il fallait aussi rassurer le p'tit papa et là, "mauvais point" car j'avoue ne pas avoir senti qu'il s'en inquiétait. Je vais me rattraper !

22:00 Écrit par Love writer dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.