14/09/2010

10 ans les séparent...

Chacun des deux est à une étape importante.

L'une franchit un cap important : l'entrée en secondaire. La grande fille devient une adolescente et plus seulement physiquement. Depuis de nombreux mois, elle a envie que nous lui fassions plus confiance : rentrer seule à la maison, y rester seule, travailler et gérer ses études sans notre regard inquisiteur. Elle prend des initiatives et voit peu à peu ce qui peut se faire pour aider à la vie de famille. Elle prend plaisir dans ses nouveaux rôles. Elle est fière d'être une grande soeur.

L'autre passe du bébé  à l'enfant. Il se prépare à la propreté, affine son langage, exprime plus précisement ce qu'il aime et ce qu'il n'aime pas, intègre les règles de la famille, les détourne aussi... Il observe ses grandes soeurs et son grand frère, les imite avec plaisir et retient tout.

Et même si ces changements pour l'un comme pour l'autre ne sont pas toujours faciles, même s'ils sont source de conflits, de réajustements, ils font face avec la détermination de leur jeune âge et leur... insouciance.

Quand notre petit est arrivé, ma grande avait 10 ans. Tout de suite, c'était une "petite maman", très à l'écoute de son petit frère, très présente. Quand elle est avec son petit bonhommet de frère, ma grande est vraiment là. Et il l'a tout de suite senti et apprécié cette qualité chez sa grande soeur.

Mes petits qui grandissent chaque jour comme leur complicité que 10 ans séparent...

20090211 012d.jpg

 

 

 

20100911-zoo d'Anvers 028d.jpg

21:55 Écrit par Love writer dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0)

11/09/2010

1,2,3,...4!

Mes quatre petits pingouins...

 

20100911-zoo d'Anvers 029d.jpg

22:44 Écrit par Love writer dans Amour | Lien permanent | Commentaires (1)

10/09/2010

Bon anniversaire à notre amour !


Le voyage a commencé officiellement le 10 septembre 1999...

Mais déjà trois ans avant,
j'étais partie,
pour une drôle d'aventure,
avec quelqu'un dont je ne connaissais pas grand chose,
c'était juste une évidence...
 
Quatorze ans après,
l'évidence est toujours là.
Contre vents et marées,
nous essayons de maintenir le cap,
celui que nous dessinons chaque jour.
 
Nous possédons notre bateau
avec quatre mousaillons comme équipage...
Le capitaine, les pirates et la mèr(e) sommes riches de moments passés ensemble
et nous essayons d' aborder beaucoup d'"ils",d' "elles" pour nous pousser encore plus loin.
Je nous souhaite encore beaucoup de soleil, de mouettes,
des rencontres avec les dauphins,
des abordages, des escales,
des ports accueillants,
des phares rassurants.
 
Au plaisir de vous lancer nos bouteilles à la mer...
 

DSC00421d.jpg

 

00:05 Écrit par Love writer dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0)

04/09/2010

Du temps libre ?

Ma grande m'accoste en début d'après-midi.

Elle sait que la table est débarassée, la vaisselle est faite, le petit est juste couché pour sa sieste et qu'en général, à ce moment-là, je me pose un peu. Elle me demande :

-"Qu'est-ce que tu vas faire maintenant ?"

-"Je vais étendre le linge pour qu'il sèche, nettoyer la cage du lapin et puis... je vais recouvrir tes cahiers."

-"Ah, justement, je me demandais ce que tu allais faire de ton temps libre et si tu pouvais les recouvrir !"

Et bien, voilà, une conception particulière : deux heures de "temps libre" pour mes deux grands. J'ai juré avec leurs papiers : l'un est rempli de photos de canettes (non-alcoolisées, je vous rassure) et quand j'arrive au bout, je me rends compte que le papier est à l'envers... Un autre rempli de beaux "smileys" qui se moquaient en douce d'être un papier glissant ! Un pli d'un côté et hop, cela glisse de l'autre !

Vivement demain et mon temps libre ! Clin d'œil

 

21:53 Écrit par Love writer dans Amour | Lien permanent | Commentaires (1)

03/09/2010

Suite des compliments...

Ma fille aînée est revenue contente de sa première journée en secondaire.

Elle m'a raconté plein de choses et à un moment, elle me dit :

-" J'ai rencontré une des éducatrices, tu sais la cousine de ma meilleure amie.

Je l'imaginais plus jeune ! "

Je l'arrête tout de suite et dit :

-" Et elle était aussi vieille que moi, c'est ça ?"

- "Ben, elle avait plus ou moins quarante ans."

L'âge de ta toute jeune maman, ma chérie !

Clin d'œil

 

 

21:11 Écrit par Love writer dans Amour | Lien permanent | Commentaires (1)

02/09/2010

Un autre "demain" pour elle

Demain, notre grande fille fait un grand pas dans sa vie.

-"Maman, je n'arrive pas à me rendre compte...je rentre en secondaire !

Je me demande comment ce sera... Comment c'était pour toi ? ....si tu t'en souviens !"

- "Comment ça ?" lui ais-je répondu, offusquée. "Je ne suis pas si vieille, hein !"

Je réfléchis. Tiens, oui, comment c'était ?

Ben, oui, je ne m'en souviens pas !Surpris

21:32 Écrit par Love writer dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0)

01/09/2010

La rentrée

Par raport à l'annnée passée, je m'accorde un bon point. Je m'étais mieux organisée même si... Hier soir, il a encore fallu courir après les les deux "moyens" pour savoir quels vêtements ils souhaitaient porter. Ils sont rentrés tard de deux jours passés avec leurs cousins ce qui a rendu la soirée un peu électrique pour veiller à ce qu'ils ne soient pas couchés trop tard. Mais point positif, ils s'étaient tellement dépensés qu'ils n'ont pas fait la java une fois couchés ! Il faut dire que je n'ai pas non plus remarqué d'excitation particulière qui les aurait tenu éveillés... Les cartables étaient prêts, eux, seulement depuis quelques jours, je l'avoue... Même le sac de gym, je ne l'ai pas oublié pour demain !

Ma p'tite princesse ne voulait pas être en retard et elle s'est vraiment dépêchée pour toutes les étapes du matin. Mon bonhommet sénior n'est pas passé en troisième, ni même en deuxième vitesse... parfois, je me demande si il n'est pas resté en marche arrière. Pour lui, c'est un peu la routine. Même qu'il ne veut plus de sa p'tite maman qui l'accompagne... mais sa p'tite maman, elle, voulait quand même venir. Juste pour tourner un peu plus autour de l'école pour trouver une place pour se garer, courir pour la première fois de l'année sur les trottoirs vides vers l'école (oui, nous étions un peu juste ou alors tout le monde était trop tôt...), sentir l'ambiance particulière dans la cour de l'école, voir les parents accompagnés leurs petits de première... Heureusement pour moi, ma p'tite rêveuse a souhaité que je l'accompagne (désolé, mon grand). Une fois rassurée sur le prénom de sa maîtresse (oui, car les classes ne sont connues que quelques heures avant la rentrée...mauvais point...), la voilà qui s'élance vers ses copines et je me retrouve avec la maman de sa meilleure amie à nous désoler de savoir nos filles séparées de classe cette année.

De papotage en papotage, je dois y aller : le travail m'attend. D'abord retrouver ma fille parmi tout ce monde et puis partir le coeur léger. Ce sont des "grands" maintenant !

Le retour de cette première journée est positif : chacun est content de sa maîtresse, de sa classe. Même ma fille n'évoque pas le manque de sa copine. Affaire à suivre...

J'ai juste oublié de téléphoner au papa dans la matinée pour lui dire comment cela s'était passé. Ben, oui, il fallait aussi rassurer le p'tit papa et là, "mauvais point" car j'avoue ne pas avoir senti qu'il s'en inquiétait. Je vais me rattraper !

22:00 Écrit par Love writer dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0)