03/09/2010

Suite des compliments...

Ma fille aînée est revenue contente de sa première journée en secondaire.

Elle m'a raconté plein de choses et à un moment, elle me dit :

-" J'ai rencontré une des éducatrices, tu sais la cousine de ma meilleure amie.

Je l'imaginais plus jeune ! "

Je l'arrête tout de suite et dit :

-" Et elle était aussi vieille que moi, c'est ça ?"

- "Ben, elle avait plus ou moins quarante ans."

L'âge de ta toute jeune maman, ma chérie !

Clin d'œil

 

 

21:11 Écrit par Love writer dans Amour | Lien permanent | Commentaires (1)

02/09/2010

Un autre "demain" pour elle

Demain, notre grande fille fait un grand pas dans sa vie.

-"Maman, je n'arrive pas à me rendre compte...je rentre en secondaire !

Je me demande comment ce sera... Comment c'était pour toi ? ....si tu t'en souviens !"

- "Comment ça ?" lui ais-je répondu, offusquée. "Je ne suis pas si vieille, hein !"

Je réfléchis. Tiens, oui, comment c'était ?

Ben, oui, je ne m'en souviens pas !Surpris

21:32 Écrit par Love writer dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0)

01/09/2010

La rentrée

Par raport à l'annnée passée, je m'accorde un bon point. Je m'étais mieux organisée même si... Hier soir, il a encore fallu courir après les les deux "moyens" pour savoir quels vêtements ils souhaitaient porter. Ils sont rentrés tard de deux jours passés avec leurs cousins ce qui a rendu la soirée un peu électrique pour veiller à ce qu'ils ne soient pas couchés trop tard. Mais point positif, ils s'étaient tellement dépensés qu'ils n'ont pas fait la java une fois couchés ! Il faut dire que je n'ai pas non plus remarqué d'excitation particulière qui les aurait tenu éveillés... Les cartables étaient prêts, eux, seulement depuis quelques jours, je l'avoue... Même le sac de gym, je ne l'ai pas oublié pour demain !

Ma p'tite princesse ne voulait pas être en retard et elle s'est vraiment dépêchée pour toutes les étapes du matin. Mon bonhommet sénior n'est pas passé en troisième, ni même en deuxième vitesse... parfois, je me demande si il n'est pas resté en marche arrière. Pour lui, c'est un peu la routine. Même qu'il ne veut plus de sa p'tite maman qui l'accompagne... mais sa p'tite maman, elle, voulait quand même venir. Juste pour tourner un peu plus autour de l'école pour trouver une place pour se garer, courir pour la première fois de l'année sur les trottoirs vides vers l'école (oui, nous étions un peu juste ou alors tout le monde était trop tôt...), sentir l'ambiance particulière dans la cour de l'école, voir les parents accompagnés leurs petits de première... Heureusement pour moi, ma p'tite rêveuse a souhaité que je l'accompagne (désolé, mon grand). Une fois rassurée sur le prénom de sa maîtresse (oui, car les classes ne sont connues que quelques heures avant la rentrée...mauvais point...), la voilà qui s'élance vers ses copines et je me retrouve avec la maman de sa meilleure amie à nous désoler de savoir nos filles séparées de classe cette année.

De papotage en papotage, je dois y aller : le travail m'attend. D'abord retrouver ma fille parmi tout ce monde et puis partir le coeur léger. Ce sont des "grands" maintenant !

Le retour de cette première journée est positif : chacun est content de sa maîtresse, de sa classe. Même ma fille n'évoque pas le manque de sa copine. Affaire à suivre...

J'ai juste oublié de téléphoner au papa dans la matinée pour lui dire comment cela s'était passé. Ben, oui, il fallait aussi rassurer le p'tit papa et là, "mauvais point" car j'avoue ne pas avoir senti qu'il s'en inquiétait. Je vais me rattraper !

22:00 Écrit par Love writer dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0)

31/08/2010

Les blogs à la fête...

En cette journée où les blogs sont à la fête, je partage cinq blogs avec vous (en dehors des deux qui le sont en permanence).

http://www.e-zabel.fr/: journal de bord d'une working maman parisienne. Je viens tout récemment de le découvrir et j'aime sa façon d'écrire.

http://laudekem.blogspot.com/ : pour encourager cette amie à nous faire partager ses créations !

http://ptitbordel.canalblog.com/ : de joyeux gribouillages (comme elle le dit elle-même) pour une vie pleine d'humour.

http://office-story.skynetblogs.be/archive/2008/03/index.... : la vie entre collègues. Il n'y a plus de publications depuis deux mois mais j'espère que cela reprendra bien vite.

http://femmeinvisible2.skynetblogs.be/archive/2010/08/19/... : le journal d'une mère d'accueil, de très jolis textes, souvent très touchants.

Bonne fête amis bloggeurs et merci amis lecteurs !

 

 

10:46 Écrit par Love writer dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0)

29/08/2010

La retraite des bêtises ?

Notre bonhommet sénior a réalisé qu'avec l'âge il pouvait, certes, faire plus de choses mais que d'autres n'étaient plus pour lui.  Lors de notre dernière visite au magasin de meubles suédois, il s'est exclamé : "Je suis en fin de carrrière de jeux ! " Clin d'œil

Pour les bêtises, par contre, les trois grands sont loin d'être à la retraite.

La dernière en date ? Ce week-end, au retour d'une chouette journée en famille, nous nous arrêtons au vidéo-club et les laissons seuls quelques minutes dans la voiture. C'était oublier qu'ils avaient reçu chacun un tube de savon pour faire des bulles...

Eux, n'avaient pas oublié ! L'un entraînant l'autre, les voilà tous les trois s'amusant jusqu'au moment où l'un des récipients s'est renversé... La grande est venue nous prévenir.

Je ne sais pas vous expliquer l'état de stupéfaction et de colère qui nous a envahi, ni l'état de la banquette arrière ! Résultat : ils ont filé dans leurs chambres direct ! Criant

Quelques minutes après, nous n'en revenions toujours pas. Mais nous nous sommes imaginés les passants observant la scène : une voiture pleine de bulles ! Et notre bonhommet junior au milieu de tout cela... c'est sûr, les enfants se sont bien amusés !Rigolant

 

 

DSC01877 (3)c2r.jpg

23:26 Écrit par Love writer dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0)

25/08/2010

Toucher un rêve du bout des doigts...

Il y a quelques jours, j'ai emmené ma p'tite famille faire le beau Vélo de Ravel qui passait pas loin de chez nous. Une occasion de découvrir notre région d'une autre manière.

Nous sommes passés devant une petite fermette à vendre. J'ai retenu les coordonnées du notaire et, le soir venu, j'ai jeté un coup d'oeil sur son site. La petite fermette a vite été oubliée mais une autre annonce a retenu toute mon attention.

Nous ne recherchons pas spécialement de maison à vendre, nous avons la chance d'être propriétaire depuis huit ans d'une maison que nous aimons mais qui nécessite encore de grands travaux. En réalité, quand je suis découragée par les travaux à réaliser dans notre maison, je vais jeter un coup d'oeil aux annonces immobilières. Après avoir vu le prix exorbitant des maisons, après avoir visité virtuellement des petites et grandes demeures, après m'être moquée gentiment de certaines décorations intérieures, je ferme l'ordinateur, bien heureuse de notre acquisition !

Quelques jours plus tard, nous passions devant la dite maison. Intéressés, nous faisions la demande pour la visiter.

Les clefs en main, c'est toute la famille qui ouvre la porte de...la maison de mes rêves !!! Une maison de maître avec un grand couloir (peint en partie dans les tons rose...ça c'est juste pour me plaire ! cfr le post "La vie en rose du 16/06/2009). J'imagine déjà la salle d'attente pour la profession de mon homme. A gauche, de hautes portes en bois (ah, ce que j'aime ce matériau) s'ouvrent sur le salon et la salle à manger. Le sol est aussi en bois, vieux et avec son charme. Nous avancons vers la cuisine, grande et dont les murs sont simplement en pierre : un autre plus.

Je suis troublée, de plus en plus. C'est comme si le rêve devenait réalité. C'était trop beau. Les enfants sont déjà sur la terrasse. Bonhommet sénior a trouvé un panier de basket : il est heureux. Je m'avance vers le jardin et là, je ne peux retenir quelques larmes. Un petit jardin emmuré où la végétation s'est fait un petit cocon. Les plantes, les arbres sauvages, comme je les aime ! Peut-être souriez-vous de me voir si émue mais j'avoue que je ne savais plus très bien, pendant quelques secondes où était l'imaginaire et la réalité.

Nous passons aux deux étages et nous découvrons successivement la salle de bain et les chambres que les enfants s'empressent de se distribuer.

J'ai repris mes esprits. Je sais pourquoi j'aime ce genre de maison. Elle ressemble à la maison de ma grand-mère. Outre les bons souvenirs qui y sont liés, j'aime le charme des vieilles maisons qui ont un vécu.

Je nous vois déjà tous les six. J'entends les enfants qui dévallent les escaliers à l'heure des repas. J'imagine la maison pleine de rires d'enfants, de copains.

J'imagine la maison silencieuse à l'heure des consultations de papa.

J'imagine la maison pleine de nos familles, de nos amis. De tels espaces sont à partager.

Oui, vraiment, c'est trop de bonheur qui arrive.

Mais je comprends aussi pourquoi cette grande maison était plus ou moins dans nos possibilités. A une centaine de mètres de là, il y a une usine ! Une usine qui fonctionne toujours : 24h sur 24, sept jours sur sept. Nous n'avons pas vu ou senti de pollution. Nous avons juste entendu un bruit. Un bruit presque nul dans la maison, mais un bruit de fond bien présent sur la terrasse ou dès qu'une fenêtre est ouverte. Pour en avoir le coeur net, nous avons interrogé une voisine qui s'est plainte de cet inconvénient et a certifié qu'on ne s'y habituait pas. Nous sommes même revenus un soir vers minuit et le bruit était bien là, encore plus présent.

Alors, la maison de mes rêves (devenues celle de toute la famille) : un petit cocon, une incitation au bonheur mais enfermés ?

Je ne crois pas au hasard mais plutôt au "choisard". Je me suis demandée pourquoi il y avait eu ces enchaînements de petits évènements qui nous poussait à faire un tel choix.

Quelques nuits de réflexion plus tard, nous avons été refaire une visite. Cette fois-ci, je l'ai vécu autrement. Oh, la maison était toujours aussi charmante ! 

Juste le besoin de toucher un rêve et le ...laisser filer avec des souvenirs (j'avoue, j'ai pris quelques photos ;-)) . Mais surtout, cette maison nous a "reboosté". Nous entamons les travaux de toiture en espèrant que pour les fêtes de fin d'année, nos enfants aient chacun leur chambre. Finalement, notre maison, c'est la maison de mes rêves en plus petit. Voilà la réponse à ma question : "pourquoi cette maison?" et voilà la certitude qu'il faut croire en ses rêves !

;-)

 20100824- maison de rêves 027d.jpg

 

23:11 Écrit par Love writer dans Amour | Lien permanent | Commentaires (2)

24/08/2010

Artistes "plasticiens"...

J'ai sorti la plasticine pour le bonhommet junior.

C'était un première approche pour lui qui a beaucoup aimé. Il n'était pas le seul...  Les grands se sont très vite retrouvés près de lui pour d'autres oeuvres que voici :

20100823- artistes (6)dr.jpg

20100823- artistes (4)dr.jpg
 
Légende : les filles servies par leur boy !
 
 
Réflexion de la mère : mes filles sur la bonne route ? ;-)
 
 
 

21:42 Écrit par Love writer | Lien permanent | Commentaires (0)